samedi 7 janvier 2023

Contrat 2023 (dates des distributions)

Rappel des dates des distributions de volailles pour 2023

  • 28 janvier 2023
  • 25 mars 2023
  • 10 juin 2023
  • 9 septembre 2023
  • 21 octobre 2023
Attention, les dates sont susceptibles d'évoluer en fonction des aléas climatiques et de leur répercussions sur la production...

Contrat 2023 (Nouveautés)

1) Difficultés d’approvisionnement

Pascal rencontre diverses difficultés de livraison en provenance du couvoir. Les canetons ont été décimés par la grippe aviaire cet hiver, et de toute façon son exploitation n’atteint pas un volume de commande suffisant pour que ses commandes soient honorées de manière certaine. Pour les poulets, il n’est pas trop inquiet, mais pour les autres volailles, c’est plus aléatoire.

2) L’évolution des prix

Nous l’avons tous constaté, l’indice INSEE de l’inflation est composé de biens qui ont beaucoup augmenté et de biens qui n’ont pas trop augmenté. Néanmoins, Pascal a constaté une très grosse augmentation sur l’énergie (oui les prix évoluent en ce moment à la baisse), mais pour l’heure edf a dénoncé le contrat professionnel de Pascal et annonce des tarifs multipliés par 5 (du délire). Les bocaux (en verre) ont augmenté de 30% l’automne dernier et une nouvelle augmentation est annoncée pour 2023. L’équarissage augmente.
En règle général, tout ce qui consomme de l’énergie augmente et les coûts se répercutent sur l’ensemble des filières. A notre niveau, on propose donc une bonne petite claque sur le poulet avec 11% de hausse et 6% sur les autres volailles. On atteint un « prix unique de la volaille » à 10 euros le kilos. Evidemment, si les prix amont devaient baisser (ha ha ha) Pascal répercuterait les baisses l’an prochain, mais personne ne croit plus au père noël.

samedi 15 janvier 2022

Les dates des distributions de 2022

Attention, comme d'habitude, ces dates sont indicatives. Elles sont respectées 95% du temps, mais il arrive que pour des "raisons indépendantes de notre volonté", nous soyons contraints de les décaler.

Dès lors, vous les notez s'il-vous-plaît, et vous guettez les mails qui annonceraient un changement sur ce point...

  • 29 janvier 2022 : stagiaire distribution Caroline F. et Dominique G.
  • 26 mars 2022 : stagiaire distribution Pauline C.
  • 11 juin 2022 :
  • 10 septembre 2022 :
  • 22 octobre 2022 :

dimanche 11 avril 2021

samedi 2 janvier 2021

Bilan 2020

 Bilan de l’année 2020 aux amapiens : une année compliquée.

L’an dernier à la même époque, je vous faisais part de mes difficultés à trouver du personnel, le problème reste entier… Je cherche un ou une ouvrière pour m’aider à la transformation. D’autant que la situation sanitaire dramatique que nous vivons a eu pour effet une modification des comportements de certains consommateurs qui se tournent vers les circuits courts. C’est évidemment très bien pour moi. Je vends plus de volailles à la ferme ... mais cela génère plus de travail… alors que je suis toujours seul sur l’exploitation!

En même temps les couvoirs peinent à fournir les poussins commandés, la gestion de l’élevage s’en trouve plus compliquée. Enfin, ajoutons des nuisibles très nombreux et on arrive à la situation de la dernière livraison avec des manques.

Au niveau de la conversion vers l’agriculture biologique.

J’ai fait ma première récolte en bio cette année pour la parcelle qui a été mise en conversion il y a trois ans. J’ai récolté du maïs bio et des pommes de terre. Je suis vraiment satisfait du résultat. Pour le maïs, j’ai récolté 9 tonnes de maïs à l’hectare contre 12 en conventionnel avec un prix j’espère de 320 € / tonne contre 180 € / tonne en conventionnel et donc un produit brut supérieur en bio par rapport au conventionnel. Pour les pommes de terre, je n’ai pas de référence mais le technicien qui a suivi la parcelle est très satisfait du résultat agronomique.

J’ai des parcelles de luzerne qui sont en deuxième année de conversion. Elles sont récoltées par une entreprise qui fabrique des granulés pour l’alimentation animale. Dans deux ans, je sèmerai du blé sur ces parcelles enrichies par la luzerne.

La dernière partie de mon exploitation a été mise en conversion au printemps.

Économiquement ces années de conversions céréalières sont déficitaires. La partie en bio est rémunératrice mais ne représente que 14 hectares sur les 88 hectares de l’exploitation. 

L’aliment de mes volailles est donc maintenant complètement sans chimie (son utilisation en agriculture raisonnée était très faible). Maïs bio, triticale 2e année de conversion et féverole première année de conversion. La conversion des volailles sera faite quand toute la partie céréalière sera bio.

L’activité de vente direct et plus particulièrement vente aux amapiens est toujours une priorité pour moi. C’est évidemment une activité rémunératrice mais c’est surtout un confort de travail : certain de la vente je peux me concentrer complètement sur la production.

Pour l’année prochaine, je continue, nous continuons ensemble. En espérant que la situation sanitaire s’arrange pour que nous puissions retrouver la convivialité qui accompagnait nos rencontres.

Pascal


Dates des livraisons 2021

Ces dates sont des dates prévisionnelles.

Elles sont susceptibles de changer, même si cela arrive peu. Les intempéries, le climat ou d'autres événements moins "naturels" peuvent contraindre Pascal à décaler les livraisons de volailles.

Le blog est tenu à jour en ce sens.

  • Samedi 30 janvier (Anne E.)
  • Samedi 27 mars (Frédérique B.)
  • Samedi 29 mai (François C.)
  • Samedi 11 septembre
  • Samedi 23 octobre


jeudi 16 avril 2020

Distribution confinée

Coronavirus oblige, nous avons du adapter notre distribution du 28 mars.
- Masques et gel hydroalcoolique (évidemment)
- Planning extrêmement précis des passage de chacun sur des créneaux de 5 à 10 minutes
- Regroupement des livraisons à deux ou plus
- Préparation des paiements en amont et abandon du paiement en espèce



Invitée à se déplacer par un voisin bien intentionné, la police n'a rien trouvé à redire à notre installation, confirmant toutes les précautions prises.